Construction : quelle est l’épaisseur minimum d’une chape ?

La chape est une couche de ciment servant de support pour le revêtement de sol. Les tuyaux sanitaires et électriques ou encore l’isolation du sol se retrouvent sous la chape. Son épaisseur est un élément très essentiel. Si elle est insuffisante, cela impacte la durabilité de la couche de ciment.

Les éléments qui influencent l’épaisseur d’une chape

La chape est une sous couche réalisée en ciment. Elle sert de base solide pour le revêtement de sol. Elle permet de niveler le sol avant de réaliser la finition. En général, la chape est à base de ciment. Mais, sa composition peut être ciment, sable ou béton. L’épaisseur de la chape doit être suffisante pour garantir sa qualité.

En fait, plusieurs facteurs peuvent être pris en compte pour choisir l’épaisseur minimum de la chape. Il s’agit de la composition du mortier, du type de chape et de la présence de tuyauterie ou d’un système d’isolation sous la couche de ciment. Un professionnel en sols peut vous donner des conseils concernant l’épaisseur qui convient à votre projet.

L’épaisseur de la chape en fonction de la sollicitation d’utilisation

L’épaisseur minimum de la chape dépend des sollicitations d’utilisation du local. La norme NF DTU 26.2 donne des détails sur l’épaisseur d’une chape. Elle renseigne aussi les différents niveaux de sollicitations, tels que :

  • Sollicitations faibles : cela concerne plusieurs types de chapes. Il s’agit de locaux présentant des activités humaines fréquentes comme les salles de classe, les bureaux, etc.
  • Sollicitations modérées : ce sont des locaux caractérisés par des déplacements pédestres très fréquents comme les centres commerciaux.
  • Sollicitations fortes : il s’agit des locaux qui doivent subir des charges lourdes.

Quels sont les types de pose d’une chape ? 

La pose d’une chape peut se faire de plusieurs manières. On vous dit tous les détails dans les lignes suivantes. 

Le premier type de pose est celui qui concerne la chape adhésive. Ce genre de chape est placé sur le sol porteur. L’application d’une couche de collage est nécessaire pour favoriser l’adhérence. L’épaisseur de la couche de ciment doit être de 30 mm minimum, si la chape est directement posée sur le plancher porteur.

Le second type de pose est celui qui concerne la chape flottante. Une couche isolante se trouve entre le plancher, la chape et les murs porteurs. Une isolation est souvent installée pour assurer le confort thermique et acoustique. Dans les appartements et les immeubles, elle permet de diminuer les nuisances sonores. L’épaisseur minimum de la chape flottante est de 50 mm.

Le troisième et le dernier type de pose est celui qui concerne la chape avec ruban anhydrite. Cet enduit recyclé est parfaitement résistant. Vous pouvez opter pour une épaisseur de 30 mm minimum pour un sol adhésive anhydrite contre 40 mm pour une chape anhydrite non adhésive.

Comment compenser une mauvaise exposition grâce au puy de lumières ?
Comment rédiger un procès-verbal de réception des travaux ?