Achat d’un terrain constructible : que faut-il savoir ?

L’acquisition du terrain parfait pour bâtir votre future maison n’est pas chose facile ! Savez-vous ce que vous devez prendre en considération avant de prendre votre décision finale ? En effet, au-delà de la situation géographique, du coût et de la superficie du terrain, il y a de nombreuses questions primordiales que vous devez vous poser avant de concrétiser l’acquisition de votre terrain. Notez donc ces conseils pour un choix adéquat !

Les pièges à éviter

 Notez, avant tout, qu’un terrain en pente va vous contraindre à un terrassement onéreux. Effectivement, vous devez réaliser des travaux pour la canalisation du ruissellement des eaux. Au-delà de 15 %, une pente va vous coûter très cher. Ensuite, tâchez de vous assurer que le terrain soit viabilisé auprès de la mairie. Il doit donc disposer d’arrivées d’eau, de téléphone, de gaz et d’électricité. Autrement, il faudra les accomplir et elles seront à vos frais. En outre, vérifiez si le coût du terrain que vous souhaitez acquérir correspond à celui du marché. Soyez autant attentif aux montants des taxes supplémentaires comme la taxe locale d’équipement (TLE) et la taxe de raccordement aux réseaux (TRE). Auprès de vos futurs voisins, essayez d’avoir une idée des taxes d’habitation et des taxes foncières qui dépendent de la commune. Enfin, notamment si vous souhaitez mettre en œuvre votre projet dans le Nord, renseignez-vous sur les programmes immobiliers dans le Nord sur Neoximo.

Avant de signer, examinez la nature du sol

Même si le terrain est certifié constructible, cela ne veut pas dire que la qualité du sol est assurée. Faire appel à un géologue peut être une un bon geste, en vue de voir si votre terrain n’est pas formé de remblais (substance rapportée pour combler un creux ou hausser un terrain) ou argileux. Vérifiez également s’il n’y a pas de galeries cachées avoisinantes ou de nappes. Assurez-vous également que le sous-sol ne soit pas souillé, ce qui pourrait certainement affecter votre santé. Demandez, par la même occasion, à la mairie le Plan de Prévention Des Risques Naturels (PPRN). Ce plan va vous renseigner sur les risques naturels que la zone d’implantation du terrain peut rencontrer tels que des avalanches, des glissements de terrain, des secousses telluriques ou encore des inondations.

Les certificats d’urbanisme obligatoires

L’attestation d’urbanisme est un acte administratif. Il s’agit d’un certificat qui présente l’état des réglementations d’urbanisme qui s’appliquent pour un terrain donné. Il en existe deux types : le certificat d’urbanisme d’information et le certificat d’urbanisme opérationnel. Bien que leur délivrance ne soit pas obligatoire, il est cependant recommandé d’en faire la requête avant toute acquisition d’un bien immobilier. Le certificat d’urbanisme d’information informe sur les participations et taxes d’urbanisme, les limites administratives au droit de propriété et le droit de l’urbanisme qui s’applique à un terrain. Le certificat d’urbanisme opérationnel indique si le terrain peut être employé pour l’accomplissement du projet de construction, en plus des renseignements fournis par le certificat d’information.

Comment trouver sa maison entre ville et nature ?
Les règles à connaître avant de choisir son constructeur